Politique fiscale de l’île Maurice

Bien que n’étant pas considérée comme un paradis fiscal, l’Ile Maurice affiche des taux d’imposition à faire rêver tout les contribuables français :

  • Impôts sur le revenu = 15%
  • Impôts sur les sociétés  = 15%
  • Taxe sur la Valeur Ajoutée = 15%
  • Pour les sociétés étrangères se servant de Maurice comme plateforme financière (cas des sociétés Off Shore), le taux d’imposition sur le bénéfice est lui compris entre 3% et 15%, selon le type de société choisie.

Politique fiscale immobilière mauricienne

Concernant l’immobilier, les dividendes ou l’ISF c’est encore plus simple :

  • Pas d’impôts sur les dividendes
  • Pas d’impôts sur la fortune
  • Pas de taxe foncière
  • Pas de taxe d’habitation
  • Pas de droits de succession. (sous réserve que l’héritier ne soit pas résident français à la date de succession)

A ce jour, la France reste un investisseur étranger important à Maurice de part notre histoire commune.

Un traité de non double imposition très avantageux permet de rester résident français tout en sécurisant son patrimoine en investissant sur l’Île Maurice. En effet, tout actif transféré sur l’île ou transformé en investissement immobilier sort de l’assiette de l’ISF.

Ces accords de non double imposition ont été signés avec la France mais aussi avec de nombreux pays et font de cette destination un lieu idéal pour investir tout en profitant de la douceur de vivre mauricienne.